Ibn_Tulun

Sous les arcades de la mosquée Ibn Tulun, j'ai entendu un homme chanter doucement, mais je ne le voyais pas. Sa voix était douce, son chant empreint de recueillement, presque mélancolique.  Puis il s'est tu, s'est levé de son banc et je l'ai vu. Il n'avait rien de spécial, on aurait dit n'importe quel égyptien de la rue. Autour de nous, le silence d'Ibn Tulun. Le vent qui souffle, quelques oiseaux. Il a pris un micro, et son chant a retenti jusqu'à la citadelle. C'était le muezzin.